La lutte contre la Covid-19 ou contre le VIH/Sida? (ou vice-versa?)

Pour l'ANSS la lutte contre la COVID-19 n'est pas un combat séparé de son combat habituel contre le VIH/Sida. Si nous voulons allez au bout à ces deux pandémies nous devons les combattre en même temps pas l'une avant l'autre ou l'une contre l'autre. Il s'agit d'un seul et même combat.

C'est pour cette raison que l'ANSS a puisé de ses 27ans d'expérience contre le VIH/Sida pour être à l'avant-garde avant même que le Burundi ait enregistré son premier cas. Elle a pris des mesures pour protéger son staff et toute personne qui sollicite ses services. Ainsi des mesures pour lavage des mains dans tous ces centres ont été prises, du matériel pour la protection de son personnel médical, médiateurs/trices de santé ainsi que le personnel d'appui ont été octroyé à ces derniers(blouses, pantalons, masques, bottes,...)

Les moyens de protections ont été aussi donné à nos partenaires particulièrement les associations des homes ayant des rapports sexuels avec les hommes, les usagers de drogues ainsi que les professionnels de sexe.

Des séances de sensibilisations sont donné à nos militants tous les matins avant les consultations.

Cette pandémie nous a réconforté une fois de plus de notre appartenance à Coalition PLUS qui a directement voté un fonds d'urgence et octroyé aux associations membres dont l'ANSS et ses partenaires dans un délai record sans trop d'administration répondant tout simplement à l'urgence.

Nos remerciements vont aussi à l'Ambassade de France au Burundi ainsi que Sidaction qui nous ont aussi appuyé financièrement.

Une fois encore l'ANSS sait qu'elle peut compter sur son capital le plus important: les hommes et les femmes dont l'engagement les pousse à se surpasser prenant même des risques pour sauver des vies.

 

Les infirmières en tenue de travail et des masques pour la protection contre la covid-19

Les médiatrices de santé eux aussi ont réçu leurs uniformes dans le cadre de se protéger contre la propagation de la covid-19

Le personnel d'appui n'a pas été oublié dans le cadre de la protection de cette pandémie, ils ont bénéficié des uniformes, des masques et des gants.