Centre Turiho/Antenne Bujumbura

Catégorie : sites

Le Centre Turiho qui est l’antenne Bujumbura de l’ANSS a été créé en 1995. Elle est située dans la Province et Commune Bujumbura, Quartier Kigobe Nord, avenue des Etats-Unis N°88. A la fin de 2017, le Centre Turiho avait une file active  de 3518 personnes dont 2852 séropositives parmi lesquelles 2835 sont sous ARV.

 

 

 

Le Centre Turiho offre les services suivants :

  1. Dépistage volontaire, anonyme et gratuit
  2. Conseil pré et post test systématiquement
  3. Dépistage en stratégies avancées
  4. Consultations médicales
  5. Hospitalisation du jour
  6. Pharmacie IO et ARV
  7. Prophylaxie pré et post – exposition
  8. Laboratoire ouvert à tout public et doté de la machine de dosage de la charge virale
  9. Soins à domicile et à l’hôpital
  10. Prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant (PTME)
  11. Consultations prénatales et planning familial
  12. Traitement de la tuberculose
  13. Prise en charge des pathologies proctologiques
  14. Pose et retrait des contraceptives à longue durée d’action : Dispositif Intrant Utérin et Implant
  15. Dépistage précoce des lésions précancéreuses du col de l’utérus
  16. Entretiens personnalisés
  17. Appui alimentaire et nutritionnel
  18. Visites à domicile et à l’hôpital
  19. Groupes de parole
  20. Soutien à l’observance
  21. Accompagnement psychologique

 

 

  1. Projet Paris Sida Sud (PPSS) pour la prise en charge des enfants orphelins et vulnérables infectés et/ou affectés par le VIH. Ils reçoivent la prise en charge médicale, psychologique et sociale (logement, appui alimentaire, nutritionnel, scolaire...).
  2. Orphelins Sida International (OSI) pour le parrainage de certains enfants orphelins et vulnérables parmi les plus démunis. Ce projet va assurer, à partir de ce mois de février 2018, dix enfants dont la charge virale est détectable afin de les soutenir et les suivre de près pour  avoir une charge virale indétectable.
  3. Le projet Maison de la Joie (MDJ) qui est une maison de transit des enfants infectés par le VIH qui n’ont pas d’encadrement en famille pour la prise correcte des médicaments ARVs. La MDJ compte 15 enfants bénéficiant d’une prise en charge globale. Avant leur réinsertion, les enfants doivent savoir pourquoi ils prennent les médicaments et s’auto – administrer ces derniers grâce au travail d’un psychologue et de leur encadreuse.
  4. Le projet Men who have Sex with Men (MSM) pour promouvoir la prévention de la transmission du VIH et améliorer le bien-être des MSM infectés et/ou affectés par le VIH/Sida.
  5. Le Projet Femmes Infectées par le VIH et leurs Enfants, un RESeau de prise en charge solidaire (FIERES) pour la prise en charge médicale et communautaire des femmes enceintes dépistées séropositives pour le VIH en salle de travail et les femmes séropositives enceintes non intégrées dans le circuit de prise en charge du VIH, leurs enfants et toute la cellule familiale.