Aider l'ANSS c'est aider les orphelins du sida à réaliser leur rêve de vie La prévention du VIH commence par le dépistage Prenons la mains des enfants infectés et/ou affectés par le VIH. Accompagnons-les ensemble Photo de famille:Personnel et membres de l'ANSS

Campagne Support don't punish 2017

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 
Catégorie : Actualité
Créé le mardi 27 juin 2017 Mis à jour le mardi 27 juin 2017 Date de publication

« Etre soignés », c’est  l’un des plus grands souhaits des usagers de drogues injectables (UDI) du Burundi. Ils l’ont exprimé ce lundi 26 juin 2017 au Centre d’assistance médico-psychosociale des usagers de drogues

de Jabe/Centre JAMAA, lors de la célébration de la Journée Mondiale de lutte contre l’usage et le trafic de drogues. Cette journée a été célébrée autour de la Campagne « Support, don’ t punish / Soutenez, ne punissez pas » sous la co-organisation de l’ANSS et l’ABS.

Les autorités qui ont pris la parole ont rappelé que l’usage de la drogue a des méfaits sur la santé dont le VIH/Sida, la tuberculose, l’hépatite, etc d’où ceux qui en consomment ont besoin d’être assistés psychologiquement et médicalement pour abandonner. Ils ont fait savoir que les institutions qu’ils représentent feront tous les efforts possibles en vue de sauver ces enfants dans le but de contribuer au développement du pays. Ils n’ont pas manqué à rappeler aux UDI que la loi qui les punit est toujours là d’où ces derniers doivent faire un effort pour abandonner la consommation de la drogue. 

Cet évènement a vu la participation des parlementaires, du Ministère de la Sécurité Publique, des acteurs intervenant dans le domaine de la santé, les médias, les parents des UDI et les UDI eux-mêmes.

Copyright 2011 Campagne Support don't punish 2017. Conçu par Dieudonné MUGISHA
Joomla templates 1.7 by Hostgator